• Oxymoron

    Oxymoron

     

     

    Oxymoron

     

    Au dessus des dieux, au dessus des éthers

    Trône un soleil noir, à l'éclat obscurci

    Qui dans l'immense cosmos, préside en solitaire

    Constellé de tourments, envahi de soucis

     

    Dans le vide de cette céleste Géhenne

     Émergea une étoile à la splendeur cosmique

    Qui de la Voie Lactée devint la souveraine

    Et de Jupiter, la plus belle odalisque

     

    La simple vue de pareille lumière

    Agit sur le soleil comme une catharsis

     À son cœur l’étoile prend une place chère

    Et par cette agape, ses maux s’adoucissent

     

    Impatient, il veut son bonheur immédiat

    Fait une cour ardente, prend à témoin les astres

    Se dit Hypérion et la veut Théia

    Et par son orgueil, change l’idylle en désastre

     

    Apollon d’ébène, vois ton crépuscule

    Tes larmes de feu et bruyants soupirs

    Se font si terribles, ô géant minuscule

    Que le béant univers peine à les contenir

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 20 Avril à 14:38

    Lien de l'illustration ici.

    2
    Mercredi 25 Avril à 20:16

    Q'est-ce que j'aime les mots et le pouvoir qu'ils ont. C'est très beau ! 

      • Jeudi 26 Avril à 17:14

        Ravi que cela te plaise!

    3
    Lundi 30 Avril à 17:54
    Tu es digne des grands poètes. Bravo. Ton bagage culturel est vraiment incroyable. Je suis toujours aussi étonnée de voir un ami plus jeune aussi talentueux. Tu promets mon vieux.
      • Mardi 1er Mai à 12:57
        Merci énormement. Je ne suis pas certain de mériter de tels compliments, mais je suis heureux de savoir que ce texte puisse toucher des gens.
    4
    Dimanche 20 Mai à 20:18

    Dis moi, tu as déjà lu du Nerval ? 
    Cela ressemble assez par certains points.
    En tout cas joli poétique ! 
    Sans oublier bien sûr les symphonie de Holst !
    Bravo ^^

      • Dimanche 20 Mai à 21:23

        J'ai effectivement déjà lu du Nerval, mais de là à dire que j'ai su comprendre son œuvre... Mais je prends cette comparaison comme un incroyable compliment.

        Par contre, je connais déjà mieux Gustav Holst, je n'avais pas directement pensé aux Planètes en écrivant ce texte, mais la musique classique reste toujours un élément fertile pour l'imagination; la preuve étant que la plupart des musiques de la saga Star Wars soient librement inspirées du travail de Holst.

        As-tu déjà écouté son Ode to death?

      • Dimanche 20 Mai à 22:50

        Je suis tout à fait d'accord, disons que mon boulot consiste en partie à écouter de nombreuse musiques donc oui, j'ai déjà écouté son ode to the death, je sais pas comment qualifier cette oeuvre mais je la trouve simplement douce, c'est une ode magnifique, qui d'après moi célèbre aussi bien la transcendance spirituelle que l'intérêt de la vie mais aussi l'inexorabilité de la mort.
        Ces ensembles de voix mélodieux dégagent en même temps une extrême tristesse et en en même temps invitent aussi à vivre.

        Au niveau de ma remarque sur Nerval, son oeuvre est je pense tout bonnement incompréhensible, mais de l'avoir lu de nombreuse fois, il se trouve que j'aperçois des éléments lexicaux et formels qui me laissent penser à une certaine intertextualité.

        as-tu déjà écouté "The Cotswolds" de Holst ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :