• J'avoue ne pas y avoir joué, mais force est de constater la qualité indéniable des musiques, et de l'atmosphère générale qui s'en dégage. Écoutez plutôt :

     

     

     

     

     

     


    1 commentaire
  • Caravane

     

    C’était un de ces soirs d’étés, où la lune

    Apparaît en croissant à nos bêtes yeux nus

    S’élevant vers le cap d’horizons inconnus

    Sa pâle majesté sublimant les dunes


    Nous avions bivouaqué en abri de fortune

    Les chameaux dormaient encore, nos coups les exténuent

    Je frappais un bendir, et d’un air ingénu

    J’entamais un chant sans volonté aucune

     

    Le cheikh, de mon péan instruit, vint tel un djinn

    Puis d’un geste vif, gratta sa mandoline

    Et ses filles dansèrent au son de mon art

     

    Imazighen, c’est bien ainsi qu’on nous nommes

    Ma foi, il n’y a pas plus libres hommes

    Que ceux qui ont souri aux fiancées d’Anzar


    3 commentaires
  • Résultats du concours d'Halloween

     

     Je tiens tout d'abord à remercier les trois participants, qui se sont risqués à un exercice pas si facile, avec un thème et une forme des plus sadiques. Du fait de l'écart entre les publications et des styles proposés, il me fût difficile de départager les trois textes, tous étant d'une qualité indéniable. Je ne prendrai en compte que ceux sous forme donnée, mais j'invite fortement à la lecture des formes libres. N'oubliez pas que ce concours était avant tout amical, et que ma critique l'est tout autant. Sans plus attendre, voici le podium !

     

    Maître de l'horreur de bronze : Catline111

    Son texte ici

    Un texte dont on ressort avec un grand plaisir, par son vocabulaire pointu et son rythme entrainant. On se figure assez bien l'environnement et le danger ambiant. De plus, tu as été la première à publier ta participation, et à peu près respecter les formes données. Mais une chute un peu brutale et décalée ainsi qu' une horreur relativement discrète t'élèvent à la troisième place du podium. Cependant, j'ai énormément apprécié la forme libre, et t'encourage de continuer à illuminer la Gazette de ta poésie!

     

    Maître de l'horreur d'argent : Reindeer

    Son texte ici

    L'emploi de la première personne et la description assez crue des envies et angoisses rendent le poème terriblement sinistre. Les vers de treize pieds de long ne sont pas gênants car ils arrivent à construire un rythme cohérent et un certain lyrisme, ce qui est loin d'être évident dans un texte évoquant le cannibalisme. Toutefois, le non-respect des règles et le léger retard constituent deux malus. Je t'encourage réellement à t'essayer à la poésie de façon plus régulière, car tu disposes d'un talent à entretenir!

     

     

    Maître de l'horreur d'or : matt_matt

    Son texte ici

     La lecture en est presque insoutenable, ce qui dans notre cas est un excellent signe. Des images hideuses de notre passé réel apparaissent au fur et à mesure, mais les figures de style et l'exclamation finale confèrent une beauté sombre qui atténue le malaise ressenti. Étrangement, j' avoue avoir préféré la forme donnée à la version libre, mais on sent que tu t'es réellement investi dans la seconde!

     

    C'est donc matt_matt qui remporte la victoire pour ce premier concours du blog. Par-là même, il décidera de la forme du prochain et peut m'imposer l'écriture d'un poème et/ou la critique d'un texte de son choix, bien que je regrette de n'avoir pas de meilleure récompense à proposer. Bravo à lui, et aux deux autres participants dont l'écriture est plus qu'admirable. Enfin, j'espère surtout que cette compétition fût agréable pour tous, et qu'elle sera la première d'une longue série.

    En vous souhaitant une bonne continuation.

     

    Résultats du concours d'Halloween


    12 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires